Visite du quartier européen de Bruxelles

Ces 8 et 10 novembre, les classes de sixième ont participé à la visite guidée du quartier européen de Bruxelles. Sans en être la capitale, notre ville accueille les principales institutions depuis le Conseil (ou sommet) européen jusqu’à la Commission (le pouvoir exécutif) en passant, bien entendu, par le parlement dont le siège est partagé avec Strasbourg. Comprendre les institutions et les enjeux européens est importants en particulier dans un monde de plus en plus enclin à écouter les discours populistes.

Savez-vous qu’un des huit députés européens francophones belges est … un ancien de l’IND ?

Monsieur DROUART

https://i2.wp.com/pnimg.net/w/articles-attachments/1/4a8/58b6a8ae0e.jpg?resize=390%2C292&ssl=1https://i0.wp.com/www.fotomusica.net/UnionEuropea/zedifberlaymont.jpg

Visite usine de production Audi A1

Ce jeudi 14 avril 2016, dans le cadre du cours d’économie, les élèves de 3ème ont eu la possibilité de jeter un coup d’œil dans les coulisses de la fabrication de la Audi A1 (tôlerie et montage), visite guidée de 2 heures.

Les élèves ont pu découvrir et comprendre le travail à la chaîne visant la productivité du travail ( produire « plus » en « moins de temps »). Reposant initialement sur l’introduction des méthodes scientifiques d’organisation du travail (l’OST).

 

Visite du Musée de la Monnaie (BNB)

Nos élèves de troisième année (option sciences économiques) vont visiter le Musée de la Monnaie ce mercredi 9 mars 2016.

Le Musée aborde quatre thèmes majeurs: l’histoire des moyens de paiement et celle de la Banque nationale, les missions et les activités de celle-ci, le rôle de la monnaie dans l’économie et, enfin, la monnaie comme phénomène culturel.

Une journée particulière à Breendonk …

Des nouvelles de nos activités :

Notre école et, plus spécifiquement les classes des élèves de sixième, ont eu la chance exceptionnelle et l’honneur d’avoir été invités ce mercredi 23 septembre à participer au pèlerinage du fort de Breendonk, lieu symbolique de la seconde guerre mondiale (1940-1945) et de la barbarie du fascisme nazi. Cette journée citoyenne proposait à une cinquantaine d’élèves néerlandophones et francophones ainsi qu’à leurs professeurs de visiter ce lieu de mémoire qu’est le fort de Breendonk, de rencontrer des anciens prisonniers du fort et d’assister à la cérémonie d’hommage en présence des plus hautes autorités belges : un représentant du Roi, le Président de la Chambre des Représentants, le Ministre de la Défense… Comme le précise le site Internet du fort : « Cette cérémonie réunit les « anciens » et diverses personnalités. En tant que Ministre de tutelle du Mémorial, le Ministre de la Défense est présent ainsi que des membres du gouvernement et divers personnalités militaires. A cette occasion, de nombreuses Amicales et Associations patriotiques déposent des fleurs dans l’enclos des fusillés en souvenir des morts de Breendonk et au-delà en souvenir de toutes les victimes des persécutions nazies. »

Capture1

Certaines de nos élèves ont voulu remercier le témoignage de Monsieur Koekelberg, un des sept derniers rescapés du fort de Breendonk, âgé de 94 ans, en voulant se faire photographier autour de celui-ci et de sa femme. La rencontre fût très émouvante et Monsieur Koekelberg a délivré à nos élèves un puissant message les invitant à la solidarité.

Capture

Visite du Coca-Cola Visitors Centers

Dans le cadre du cours de sciences-économiques, les élèves de 3ème vont visiter (mercredi 12 novembre 2014) l’entreprise Coca-Cola (à Anvers).

La visite guidée dure 2 heures :

  • 1 heure de visite guidée interactive dans le Coca-Cola Visitors Center
  • 1 heure de visite dans les coulisses de la production et de la distribution

L’objectif de cette visite est de découvrir le rôle et le fonctionnement quotidien d’une entreprise : quels sont les besoins des consommateurs, quels produits choisir, comment gérer les matières premières, comment fonctionnent les machines, quel processus de production adopter, comment gérer la distribution, comment gérer le personnel et les différentes équipes de travail, comment réduire les coûts de l’entreprise, comment respecter l’environnement… ?

Ci-dessous un petit aperçu de la visite :

Elèves de l’Institut Notre-Dame !!!

Anderlecht. Les rhétoriciens de l’institut Sainte-Marie se sont pris au jeu du travail parlementaire le temps d’une matinée. Trois heures de débat sur le logement et l’emploi. Visite du secrétaire d’état Ecolo Christos Doulkeridis.

Cureghem monte au perchoirLes apprentis députés sur les bancs du parlement © P-Y T

Ils ont entre 17 et 20 ans. Élèves de l’institut Sainte-Marie à Anderlecht, ils participaient ce mardi à un exercice de « renforcement de l’éducation à la citoyenneté responsable et active », conformément au décret de la communauté française de 2007.

Comment donne-t-on envie à des adolescents de se prendre au jeu de la politique ? « C’est assez simple. Je leur dis qu’ils vont être députés et qu’ils vont avoir la possibilité de changer ce qui, en règle générale ou dans leur quotidien, leur semble inadéquat, inapproprié ou inégal. Les seules pistes : identifier les problèmes et proposer des solutions », explique leur professeur de géographie, André Drouart (ancien échevin et actuel conseiller communal Écolo à Anderlecht).

Élèves dans le quartier de Cureghem et pour la plupart habitants de ce lieu dit « sensible », ces jeunes adultes se disent affectés par l’image que les médias donnent de leur environnement. « On ne va pas vous dire que tout est rose, tout est beau. Mais c’est comme dans beaucoup d’autres quartiers dont on ne parle jamais, on croise des bons et des mauvais », simplifie Adam, 17 ans. Son message est clair : pas de fatalité malgré le fait qu’on n’évolue pas dans les quartiers et les écoles les plus « select » et les plus gâtés de Bruxelles. « Tenez, moi je réalise un film, avec l’aide de la communauté française. Je tiens à garder mon quotidien comme décor. Ça demande de l’énergie, beaucoup de démarches, mais petit à petit j’y arrive ! »

À cet égard, le speech du secrétaire d’État au Logement, l’écolo Christos Doulkeridis fait mouche. Ancien élève de l’institut Sainte-Marie, immigré de deuxième génération, il revient sur son parcours et délivre ce même message : pas de fatalité, mais l’importance de suivre ses rêves. Des détails taraudent tout de même la jeune assemblée. « Avez-vous rencontré des difficultés à vous intégrer dans la politique belge avec vos origines étrangères ? Quel est votre parcours scolaire ? » Mise à part l’obligation d’être naturalisé belge, ses origines grecques n’ont pas écorché l’ascension du secrétaire d’État. Côté scolarité, pas de bulletin de premier de classe. Une année recommencée en humanités et pas de diplôme universitaire. Une confession qui fait sourire l’assemblée et, salutaire, l’éloigne des stéréotypes.

Après cet intermède, le travail politique reprend. Il reste trois des cinq propositions de loi que les élèves ont rédigées. Leurs préoccupations sont celles de la majorité des jeunes et moins jeunes Bruxellois, Belges, Européens… L’accessibilité et la qualité du logement. Idem pour l’enseignement. Ou encore le monde professionnel.

À raison de cinq articles par proposition, les auteurs des textes viennent à la tribune exposer leurs idées. S’ensuit des discussions, des amendements. Avec un brin de recadrage et de théorie, opérés d’une main de maître par la présidente de l’assemblée, Marie Nagy (députée bruxelloise Écolo, elle aussi issue de l’immigration). Certains débats souffrent des lacunes théoriques dans ces matières somme toute complexes. Mais qu’importe, les parlementaires en herbe se prennent au jeu et n’hésitent pas à faire des effets de manches et de voix.

Après trois heures, la séance est levée, mission accomplie. de l’avis général, l’hémicycle paraît plus grand à la télévision et dans l’imaginaire. Les jeunes reviennent sur les échanges. « C’est intéressant. Je trouve important d’offrir à tous les jeunes des équipements de qualité, ou encore de développer les stages de langues étrangères», précise Chaimae. Younes, lui, a mis le paquet pour que tous les jeunes aient accès à un enseignement de qualité égale. « Mais bon, moi je suis plutôt un économiste en réalité. Mais qui sait, peut-être un jour la politique… »

Excursion à Maredsous 3C et 3D : 01/02/13

Chouette journée malgré la pluie battante!!

Les élèves ont bien pédalé et se sont bien amusés !!

Mesdames Marchal, Desmette et Messieurs Burggraeve et De Hulst

EducaPoles : l’homme victime et responsable du changement climatique actuel

La classe de 2èmeD participera ce mardi 5 février 2013 (de 9h à 15h30) à une animation qui a pour thème le changement climatique. 

Cette animation explique d’abord ce qu’est un changement climatique et s’intéresse à la cause du changement climatique actuel, les émissions de gaz à effet de serre, créées par les activités humaines, et à la manière dont elles influencent le climat. Ensuite, l’animation présente les principaux effets observés du changement climatique actuel à travers le monde ainsi que deux témoignages de personnes vivant dans des régions particulièrement touchées.

http://www.educapoles.org/fr/multimedia/animation_detail/homme_victime_et_responsable_du_changement_climatique_actuel/

Monsieur Kouhou

 

Visite du musée royal de Mariemont

Dans le cadre du cours de français, les élèves de troisième A et B passeront, le jeudi 24 janvier, une journée au Musée royal de Mariemont. Deux activités y sont prévues : la visite de l’exposition « Ecrivains, modes d’emploi » et un atelier d’écriture animé par un écrivain.

Voici un petit aperçu du domaine de Mariemont et de son musée, visite guidée…